• Rencontres

  • Rappel

  • Plan Quinquennal

  • III AG JMV 2010

  • Guestbook


    Adriane Santos
    mar., 24 avril 2012, 08:59:01 -0400
    Olá! Bom dia aos Jovens Marianos, espalhados pelo ...

    Víctor
    lun., 16 avril 2012, 08:15:32 -0400
    Hola gente del Internacional. Les pedimos que nos ...

    Carlos Guzman Rep. Dom
    jeu., 19 janv. 2012, 18:59:37 -0500
    Saludos herman@s de JMV, desde Rep. Dom. Les desea...

    Nicole
    ven., 13 janv. 2012, 09:21:34 -0500
    Mis queridos jóvenes de la JMV, un abrazo apretado...

    Vitalina
    lun., 26 déc. 2011, 20:57:12 -0500
    Hello! You have a very informative site! And here'...

  • Don

  • FANS de JMV Internacional

Federico Ozanam

Federico Ozanam
(1813 – 1853)
Un homme solidaire
Interpellé par la pauvreté
Je suis né à Milan le 23 Avril 1813. J´ai été selon Lacordaire , l´une des figures les plus rayonnantes du catholicisme au XIXe siècle .
Après mes classe secondaires à Lyon , durant lesquelles je surmonte une crise religieuse, je me rends à Paris pour mes études universitaires. La défense de la vérité et l´engagement social constitueront les deux pôles de ma brève mais généreuse existence .
Étudiant en droit, puis en lettres à Paris , je m ´intéresse aux problèmes politiques et sociaux de mon temps . En pleine révolution industrielle , je m´interroge sur le rôle de l ´Église vis à vis des pauvres , dont le nombre est croissant .
Fondateur des Conférences de St Vincent de Paul
Suite à une épidémie de choléra à Paris , ma foi me pousse à agir : avec l´aide de Sœur Rosalie Rendu , Fille de la Charité , d´Emmanuel Bailly , journaliste catholique , de cinq de mes amis , je fonde en 1833 les Conférences Saint Vincent de Paul  , dont les membre apportent amitié , soutien spirituel , aide morale ou matérielle aux familles et personnes seules , en difficulté .
Titulaire de la chaire de Droit commercial à Lyon , puis professeur de Littérature étrangère à la Sorbonne , je me livre à l´étude de la Civilisation au Ve siècle , des Poètes franciscains en Italie au XIIIeme  siècle, de Dante et la philosophie catholique au XIIIe siècle .
¨ Je voudrais enserrer le monde entier dans un réseau de charité ¨
En 1848 , je participe à la fondation du Journal ¨L´Ère nouvelle ¨, dans lequel je m´attache à ¨faire passer l´esprit du christianisme dans les institutions républicaines ¨. Je me présente , la même année , aux élections à l´Assemblée Nationale. Mon programme audacieux procède d´une intuition prophétique qui lui fait pressentir le fossé grandissant entre forts et faibles , riches et pauvres .
Ma pensée a largement imprégné le catholicisme social . On la retrouve dans l´encyclique ¨Rerum novarum ¨du Pape Léon XIII ( 1891 )
Ma santé m ´ayant éloigné prématurément de l´enseignement , que je considérais comme un apostolat, je consacre mes ultimes forces à mes    recherches scientifiques et à la Société de Saint Vincent de Paul , avant de m´éteindre à 40 ans à Marseille le 8 Septembre 1853, dans un abandon total à Dieu .
« La seule règle à poser pour les actions  humaines, la seule loi qui doive les gouverner , c´est la loi d´amour »
Béatifié en 1997, pendant les J.M.J
Fils, époux, père et ami d´une rare délicatesse, il a profondément marqué tous ceux qui l´ont connu .
Témoin de la Charité dans tous les aspects de sa vie personnelle, familiale, professionnelle et civique, son procès de béatification a été ouvert le 15 mars 1925. Il a été clos le 25 juin 1996, avec la signature du décret pontifical reconnaissant le miracle obtenu par son intercession.
Le Pape Jean-Paul II l´a proclamé bienheureux le 22 août 1997 à Notre Dame de Paris .
Transmis para la région II, Jeunesse Marial du France .
icon_federico
(1813 – 1853)
Un homme solidaire
Interpellé par la pauvreté
Je suis né à Milan le 23 Avril 1813. J´ai été selon Lacordaire , l´une des figures les plus rayonnantes du catholicisme au XIXe siècle .
Après mes classe secondaires à Lyon , durant lesquelles je surmonte une crise religieuse, je me rends à Paris pour mes études universitaires. La défense de la vérité et l´engagement social constitueront les deux pôles de ma brève mais généreuse existence .
Étudiant en droit, puis en lettres à Paris , je m ´intéresse aux problèmes politiques et sociaux de mon temps . En pleine révolution industrielle , je m´interroge sur le rôle de l ´Église vis à vis des pauvres , dont le nombre est croissant .
Fondateur des Conférences de St Vincent de Paul
Suite à une épidémie de choléra à Paris , ma foi me pousse à agir : avec l´aide de Sœur Rosalie Rendu , Fille de la Charité , d´Emmanuel Bailly , journaliste catholique , de cinq de mes amis , je fonde en 1833 les Conférences Saint Vincent de Paul  , dont les membre apportent amitié , soutien spirituel , aide morale ou matérielle aux familles et personnes seules , en difficulté .
Titulaire de la chaire de Droit commercial à Lyon , puis professeur de Littérature étrangère à la Sorbonne , je me livre à l´étude de la Civilisation au Ve siècle , des Poètes franciscains en Italie au XIIIeme  siècle, de Dante et la philosophie catholique au XIIIe siècle .
¨ Je voudrais enserrer le monde entier dans un réseau de charité ¨
En 1848 , je participe à la fondation du Journal ¨L´Ère nouvelle ¨, dans lequel je m´attache à ¨faire passer l´esprit du christianisme dans les institutions républicaines ¨. Je me présente , la même année , aux élections à l´Assemblée Nationale. Mon programme audacieux procède d´une intuition prophétique qui lui fait pressentir le fossé grandissant entre forts et faibles , riches et pauvres .
Ma pensée a largement imprégné le catholicisme social . On la retrouve dans l´encyclique ¨Rerum novarum ¨du Pape Léon XIII ( 1891 )
Ma santé m ´ayant éloigné prématurément de l´enseignement , que je considérais comme un apostolat, je consacre mes ultimes forces à mes    recherches scientifiques et à la Société de Saint Vincent de Paul , avant de m´éteindre à 40 ans à Marseille le 8 Septembre 1853, dans un abandon total à Dieu .
« La seule règle à poser pour les actions  humaines, la seule loi qui doive les gouverner , c´est la loi d´amour »
Béatifié en 1997, pendant les J.M.J
Fils, époux, père et ami d´une rare délicatesse, il a profondément marqué tous ceux qui l´ont connu .
Témoin de la Charité dans tous les aspects de sa vie personnelle, familiale, professionnelle et civique, son procès de béatification a été ouvert le 15 mars 1925. Il a été clos le 25 juin 1996, avec la signature du décret pontifical reconnaissant le miracle obtenu par son intercession.
Le Pape Jean-Paul II l´a proclamé bienheureux le 22 août 1997 à Notre Dame de Paris .
Transmis para la région II, Jeunesse Marial du France .








  • EJV + JMJ 2011-2013

  • Social Network

  • Questions au P. Irving

  • Groupe du Mois

  • Abonnez-vous

    Souscris-toi à notre bulletin.

  • Twitter Feeds